dimanche 10 décembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 49)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Avec un Robb Flynn qui demandait aux fans de ne pas s'attendre à un prochain album trop Heavy, il y avait de quoi s'attendre au pire, surtout après un Bloodstone & Diamonds bien médiocre, et le pire, c'est semble-t-il ce qu'on aura avec le prochain disque Catharsis, si l'on en croit cet odieux single honteux et lamentable qui nous ramène aux heures les plus sombres de l'histoire du groupe, où la seule consolation dans cette merde emo-alternative viendra du fait que Flynn ne se soit pas remis au rap, à la place on aura ses miaulements emo sur un refrain putassier à mort, pas sûr qu'on y gagne au change...

samedi 9 décembre 2017

[Chronique] Morbid Angel - Kingdoms Disdained

Morbid Angel est le groupe de Death Metal le plus mythique et le plus kult que vous pouvez trouver dans le genre, même bien au dessus de Cannibal Corpse (principalement devenu culte pour son image et ses lyrics...), Morbid Angel, c'est le sommet du culte dans le Mort Métal, y'a rien au-dessus, mais ça c'était avant, parce qu'il y a eu 2011, annus horribilis qui a vu le groupe commettre l’irréparable, célébrer le retour de David Vincent avec un... mauvais disque de Rob Zombie à base d'industriel alternatif honteux et d'électronique de baltringue contenant les paroles les plus débiles jamais écrites pour un album de ce qui était supposé être du Death Metal, bref, personne n'a compris ce qui s'est passé, comment un tel géant peut se chier dessus, chier sur sa légende, et littéralement chier dans la bouche des ses fans, si le groupe avait voulu flinguer sa carrière il ne s'y aurait pas pris autrement, pourtant, ils ne sont pas morts, parce que bon, faut pas déconner, ce serait du gâchis commercialement parlant de ne pas continuer et de ne pas continuer à monétiser un nom aussi mythique que ça...

jeudi 7 décembre 2017

[Chronique] Desolate Shrine - Deliverance from the Godless Void

Depuis son apparition en 2011 avec Tenebrous Towers, les finlandais de Desolate Shrine se sont progressivement imposés avec les deux albums suivants comme une force majeure d'un Death Metal obscur et cryptique, punitif et sauvage, qui a eu cette tendance en trois albums à intégrer de plus en plus d'influences diverses afin de créer un art noir singulier, leur troisième offrande, The Heart of the Netherworld, était marquée par cette volonté de gommer les frontières entre des genres extrêmes bien précis et identifiés, développant un Death apocalyptique en tout point impressionnant, tout ça pour vous dire que c'était une grosse branlée et que j'attendais que ce quatrième album soit au moins une aussi grosse mandale dans la gueule, spoiler alert, c'est le cas.

dimanche 3 décembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 48)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

J'dois bien vous avouer que je trouverai toujours bizarre de voir Leaves' Eyes sans Liv Kristine, et ça doit surement faire chier les fans puisque pour éviter tout shitstorm les commentaires youtube des vidéos du groupe sont toujours désactivés, en dehors de ça, j'ai du mal à imaginer qui en 2017 a encore envie de se taper du Metal symphonique aussi stéréotypé et prévisible malgré son enrobage Folk et son clip avec tout plein de vikings, bonjour l'accumulation de clichés, l'album Sign Of The Dragonhead sort le 12 janvier prochain et je passerais surement mon tour.

[Chronique] Impureza - La Caída de Tonatiuh

Il n'est pas évident pour un groupe de Death Metal de se faire un nom dans un genre aussi saturé, surtout quand on est français, difficile de sortir de la masse et de n'être autre chose qu'un second couteau, les français d'Impureza avait trouvé un truc pour se faire remarquer, se faire passer pour des espagnols en chantant en castillan et en foutant du Flamenco dans leur Death à la Nile, genre Rodrigo y Gabriela avec des blast beats et des grosses couilles ou un Flametal sauce Death Metal, ça avait donné un premier album, La Iglesia del Odio, plutôt correct même si le Flamenco apparaissait davantage comme un gimmick plutôt qu'un truc pleinement intégré à leur musique, il n'empêche que ça restait cool quand même, il faut dire que les groupes à gimmicks sont souvent sympathiques même quand c'est pas exceptionnel, ce premier album, c'était il y déjà sept ans l'air de rien, et il s'est passé beaucoup de trucs dans l'intervalle, le temps de passer du Paella Death Metal au Tamales Death Metal, vamos...

dimanche 26 novembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 47)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On attaque cette semaine, assez pauvre comme vous allez vous en rendre compte, avec un clip live de Kreator qui n'a qu'un seul intérêt, faire de la pub pour une sortie d'un picture disc limité à 1000 exemplaires, c'est super non? bref, montage live, gros plan sur la foule, et hop c'est vite torché, je vous renvoie à la chronique de l'album sorti en début d'année d'où est tiré ce single, Gods of Violence.

jeudi 23 novembre 2017

[Chronique] Cavalera Conspiracy - Psychosis

Cela fait longtemps que je n'ai pas chroniqué une bonne grosse bouse, vous savez, pas seulement un mauvais disque, ça il y en a toujours, mais une merde irrécupérable et honteuse, tellement puante qu'elle redéfinit à elle le seule le concept même d'album de merde, ces albums sont rares, très rares même, et cette raréfaction de chroniques d'albums de merde à une explication, car tout est de la faute d'une personne, le gros Max Cavalera, notre sac poubelle brésilien préféré, qui a ralenti sa production de merdes, la dernière fois que nos routes s'étaient croisées, c'était il y a deux ans avec le tout bonnement ignoble Archangel, et depuis plus rien, il faut dire que ce gros tas à la ramasse était trop occupé à faire du cash-grab facile en reprenant Roots en live, une stratégie payante puisque le Metal a la bonne idée d'avoir des fans suffisamment teubés pour payer afin de voir une idole rincée jouer un album de Neo Metal vaguement culte, bref, le Max a fait du pognon, et il est temps désormais de relancer Cavalera Conspiracy, le projet vendu par Max et son management comme étant le vrai Sepultura puisqu'il y a aussi le frangin DJ Iggor dedans, ça aurait pu être un album de Soulfly, mais comme l'idée de Max est de surfer sur la vague nostalgique vu qu'il reprend des vieilleries, vaut mieux choisir le projet en duo avec le frangin, ce qui ne fait aucune putain de différence puisque sans surprise, Psychosis est une gigantesque merde.

dimanche 19 novembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 46)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Oh super, du Deathcore lourdingue avec son supplément tribal de baltringue, c'est donc un morceau du gros sac poubelle brésilien et de son Cavalera Conspiracy, c'est servi avec un super clip d'ailleurs, on dirait une lyric video où le stagiaire aurait oublié d'insérer les parole, c'est con, du coup c'est parti pour cinq minutes de symboles cryptiques sur des images de guerre floues, cette purge est tirée de l'album Psychosis, qui vient tout juste de sortir et qui sera pulvérisé lors d'une chronique prochainement.

vendredi 17 novembre 2017

[Chronique] Annihilator - For The Demented

La carrière d'Annihilator sera toujours faite de hauts, de bas, et d'albums bancals et brinquebalants entre deux, enfin bon, quand je vous parle des hauts, ce sera limité au duo originel Alice in Hell et Never Neverland hein, ce qui nous reste donc depuis plus de vingt ans une collection presque grotesque d'albums foireux moyens et de grosses bouses honteuses, c'est ce qui s'était passé il y a deux ans quand Jeff Waters, désormais en solo (tout le monde se contrefout des intérimaires qu'il emploie) et pleinement chanteur (ce qui n'a JAMAIS été une bonne idée) nous avait balancé un Suicide Society foutrement incompréhensible et WTF à la limite du ridicule, après un tel échec cataclysmique, n'importe quelle personne sensée aurait lâché l'affaire pour partir vivre seul dans une grotte, tout le monde, sauf Jeff Waters, grande gueule, dictateur en chef, le mec sait très bien qu'il s'est vautré comme une merde il y a deux ans, mais il sait aussi qu'il a une base de fans qui est habituée aux disques de merde et qui est surtout prête à tout lui pardonner (il sait aussi qu'il est à la tête d'un groupe au nom mythique qui se monnaie très bien sur le circuit des festivals européens, ce serait con d'arrêter...), c'est précisément ce qu'est For the Demented, une lettre d'excuse... écrite par un cinglé, dans le style toujours aussi particulier et erratique de Jeff Waters.

dimanche 12 novembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 45)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Tiens, encore un clip d'Annihilator, ce qui me fait penser que je n'ai toujours pas écouté le nouvel album, For the Demented, qui vient de sortir, et sincèrement, pas sûr d'avoir envie quand j'écoute ce genre du single qui ressemble à du Megadeth pas frais période Risk, quelle purge...

samedi 11 novembre 2017

[Chronique] Moonspell - 1755

Il y a une chose à savoir avec Moonspell, c'est que les portugais ne feront jamais mieux que Wolfheart et Irreligious, les deux premiers albums qui remontent déjà à plus de vingt ans, ceux-là même qui ont permis au groupe de se créer un statut de groupe culte, Moonspell est probablement lui-aussi au courant puisqu'il semble n'avoir jamais vraiment essayer de faire mieux, préférant les nombreuses bifurcations et changements de styles plus ou moins heureux depuis vingt ans, cette inclinaison aux changements et aux mutations explique surement la discographie en dent de scie des portugais, où il semble que chaque pic, plus ou moins haut, est immédiatement suivi d'une baisse de qualité dès l'album, plus ou moins médiocre, suivant, ce qui tombe bien dans le cas présent puisque le disque précédent Extinct étant un bonne grosse foirade, il y a une bonne probabilité que ce nouvel album 1755 soit plutôt bon, car même si l'on ne sait jamais à quelle sauce on va être mangé avec Moonspell, ils ont le bon goût de ne jamais faire de la merde trop longtemps.

lundi 6 novembre 2017

[Chronique] Sons of Crom - The Black Tower

Il y a déjà trois ans j'étais tombé sous le charme du premier album de Sons of Crom, un duo composé d'un finlandais et d'un suédois qui revisitait avec son Riddle of Steel la période viking de Bathory en y ajoutant deux-trois trucs à eux et une petite pincée de modernité, pas beaucoup cependant, Sons of Crom demeurant un fan absolu de l'oeuvre de Quorthon et son Heavy/Doom épique à forte coloration Folk restait malgré tout dans le trip nostalgique de la vague neo-vintage, ceci n'a pas forcément changé avec ce nouvel album, The Black Tower est toujours aussi influencé par Conan le Barbare et Bathory, mais cette fois-ci avec encore plus d'influences versées dans le chaudron, donnant un curieux amalgame qui s'avérera parfois... étrange.

dimanche 5 novembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 44)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Sorti juste pour Halloween, Annihilator nous a offert une bonne petite dose de gore cheap mais plutôt marrante avec un nouveau clip qui saura ravir les plus fins gourmets d'entre-vous, quel dommage que le morceau soit aussi dégueulasse que cet espèce de mauvaise pompe de Power ballade à la Metallica, ce qui laisse augurer un nouvel album particulièrement médiocre une fois encore, For the Demented est d'ailleurs sorti cette semaine et j'ai terriblement peur de l'écouter...

mercredi 1 novembre 2017

[Chronique] Vuur - In This Moment We Are Free - Cities

Depuis son départ de The Gathering il y a déjà dix ans, Anneke van Giersbergen s'est clairement investie dans deux carrières très distinctes, la pop/folk acoustique, d'abord sous le nom d'Agua da Annique puis sous son propre nom, qui ne m'intéresse pas du tout et dont je me contrefous, et, plus intéressant pour moi, ses multiples participations prog métalliques, principalement chez Devin Townsend ou chez Arjen Lucassen avec Ayreon et plus récemment The Gentle Storm, permettant à la batave de se bâtir une sacré discographie, malgré tout difficile à suivre et disparate (et surement difficile à monétiser en live...), c'est ainsi qu'arrive Vuur, le tout nouveau groupe d'Anneke qui a pour but de rassembler toutes les aspirations Heavy et purement Heavy de la hollandaise, et qui nous livre ici un pur produit musical formaté que toute l'émotion et la sensibilité du chant d'Anneke auront du mal à sublimer...

lundi 30 octobre 2017

[Chronique] Horrified - Allure of the Fallen

C'est marrant quand même, cela fait des années que j'écris ici et jamais encore je n'avais parlé d'Horrified, pourtant groupe de très grande qualité mais qui a peut-être le défaut d'être sur le même créneau Death Old-School revisité qu'un Horrendous tout en étant toujours un poil moins bien que les américains, c'est du moins comme cela que je vois la chose dans mon esprit, Of Despair, le second album d'Horrified sorti l'année dernière était globalement bon, mais je n'avais pas forcément envie de pondre une chronique pour vous expliquer que c'était un Horrendous en légèrement moins bien.
Partant de là, à peine un an après leur second disque, si je choisi de vous parler d'Allure of the Fallen, c'est que les choses ont changé chez les anglais, et on va assister à une espèce de mutation d'un Horrified qui va choisir d'embrasser et de brasser des influences bien plus larges que par le passé.

dimanche 29 octobre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 43)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On est en 2017 et y'a toujours Trivium qui sort des disques, ce qui voudrait dire qu'il y a encore suffisamment de gens qui achètent cette merde pour lui permettre de continuer à exister, ce qui est profondément choquant, pitié, arrêtez, le monde est suffisant dégueulasse comme ça, pas la peine d'y ajouter du vieux Metalcore radio friendly périmé depuis dix ans...

mardi 24 octobre 2017

[Chronique] Samael - Hegemony

Quand on parle de Samael on pense directement à la trajectoire du groupe pendant les années 90, c'est pendant cette décennie que le groupe a tiré ses meilleures cartouches, en partant d'un Black Metal obscur qui a évolué progressivement en une entité Industrielle cosmique qui aura culminé avec le duo Passage/Eternal.
Et puis il y a eu les années 2000, des albums moyens, et la grosse tâche Above qui était une bouillie de Black bourrin et bruitiste, heureusement qu'en 2011 Lux Mundi relançait quelque peu la machine que l'on croyait définitivement grippée et prête à mettre au rebut, remettant le groupe sur de bons rails en empruntant la voie de la nostalgie, car c'est bien de ça qu'il s'agit chez les suisses, revenir à tout prix à la formule qui aura fait son succès à la fin des années 90, Hegemony continuera sur cette tendance, avec peut-être plus de réussite encore que Lux Mundi, mais avec toutes les limitations inhérentes à ce genre d'entreprise.

dimanche 22 octobre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 42)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Après le clip de hangar et le clip extérieur dans une carrière quelconque, voici un autre classique du clip cheap qui est exploré par Arch Enemy, le bon vieux montage live, ça coûte rien et ça fait de la pub pour la tournée, génial, c'est aussi inspiré et intéressant que le dernier album...

mercredi 18 octobre 2017

[Découverte] Urarv - Aurum

Le retour de ce bon vieux Aldrahn au sein de Dødheimsgard n'aura pas duré très longtemps, à peine trois ans, juste le temps de sortir le phénoménal A Umbra Omega, avant que Vicotnik et Aldrahn ne prennent de nouveau des chemins séparés, fort heureusement, celui qui est le meilleur vocaliste de Black Avant-gardiste norvégien (désolé Garm) depuis plus de vingt ans n'est pas du genre à se tourner les pouces et à glander dans son coin, c'est ainsi que voici le premier album d'Urarv qui déboule quelques mois après une première demo en forme de carte de visite qui aura permis au groupe de signer chez Svart Records, et comme il s'agit d'un disque d'Aldrahn, Aurum sera bien évidemment bizarre et différent de ce que vous auriez pu éventuellement attendre du projet, ce n'est pas non plus du Dødheimsgard même si quelques références seront naturellement au programme, Ararv est... quelque chose d'autre.

dimanche 15 octobre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 41)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Du cul et probablement beaucoup de drogue et d'alcool puisqu'on a un Johnny Depp qui a l'air bien défoncé dans le nouveau clip de son pote Manson qui semble prendre plaisir à revisiter le Manson des années 90, c'est le sentiment que j'ai des deux singles que j'ai écouté de Heaven Upside Down, le nouvel album qui est sorti la semaine dernière et que je n'ai pas encore écouté parce que j'avais plein de trucs plus intéressants à faire comme me laver les cheveux et changer la litière du chat...

jeudi 12 octobre 2017

[Chronique] Satyricon - Deep Calleth upon Deep

Je dois bien vous avouer que je n'avais pas franchement prévu de vous chroniquer ce nouveau disque de Satyricon, en fait, je n'avais même pas envie de l'écouter après le carnage et la médiocrité de leur album éponyme de 2013 qui avait vu Frost et Satyr tomber tête la première dans le post-Black honteux, avouez que ça la foutait mal pour un groupe aussi influent du Black Metal norvégien qui n'a eu de cesse depuis 2002 de se ramollir et de sombrer dans la nullité, d'abord dans le Black 'n' Roll puis dans le post-Black, navigant dans un progressif de baltringue à fort niveau de pédanterie.
Bref, malgré ça, par curiosité, j'me suis tapé Deep Calleth Upon Deep et sa pochette de feignasse piqué à Munch, et vous savez quoi? bah c'était moins mauvais que prévu, ça reste pas terrible hein, mais y'a un peu de mieux, peut-être que le traitement qu'a reçu Satyr pour soigner sa tumeur au cerveau lui a remis également la tête un peu à l'endroit.

mardi 10 octobre 2017

[Chronique] Vulture Industries - Stranger Times

On avait bien compris avec The Tower, sorti il y a déjà quatre ans, que les norvégiens de Vulture Industries n'avaient plus trop envie de s'éterniser dans le petit giron du Black Metal et que son Prog avant-gardiste avait probablement besoin de plus d'espace pour s'exprimer librement, le fait que le chanteur Bjørnar Nilsen assouvisse désormais ses pulsions brutales au sein de Black Hole Generator ne laissant pas entrevoir non plus un retour en arrière.
Il va falloir s'y faire, les racines extrêmes du projet, bien que toujours présentes par moment, ne seront désormais plus qu'une référence parmi d'autres pour un groupe caméléon bien décidé à poursuivre son évolution, Stranger Times s'inscrira dans cette démarche d'adoucissement sur la forme et de développement de ramifications davantage rock et progressives, un autre moyen d'expression en quelque sorte, sans forcément renier le passé, mais toujours tourné vers l'avenir.

dimanche 8 octobre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 40)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Ce clip d'Akercocke c'est surtout l'occasion de vous renvoyer à la chronique du comeback de l'année, parce que bon, la réalisation du truc est un peu cheap, c'est gavé de bonnes idées, mais on sent très bien que le budget n'est pas à la hauteur, quoi qu'il en soit, Renaissance in Extremis est un putain de disque et c'est bien le plus important.

dimanche 1 octobre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 39)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Dix-sept ans après son dernier album et après de multiples micro-reformations, cette fois-ci c'est la bonne pour des Galactic Cowboys qui s'apprêtent à sortir leur nouvel album Long Way Back to the Moon le 17 novembre prochain, vous pouvez écouter le premier single via ce clip en salle de répétition, le son Galactic Cowboys toujours aussi reconnaissable, notamment sur un refrain imparable et impeccable, bref, les nostalgiques seront aux anges et attendront impatiemment le disque.

samedi 30 septembre 2017

[Chronique] Ensiferum - Two Paths

Pas la peine d'aller à la note, vous savez d'avance que je vais défoncer ce nouveau disque d'Ensiferum, pourtant, ce n'était pas mon objectif à la base, j'étais même carrément disposé à laisser un chance à Two Paths, bon, ok, les dernier albums sont complètement dégueulasses et honteux, mais on parle quand même d'un groupe qui a malgré tout sorti un bon disque dans sa carrière, Iron, c'était il y a désormais plus de dix ans mais sait-on jamais, ça pourrait revenir, on a connu des miracles plus improbables que ça... Non.
Non, car Two Paths est une merde de Nightwish Folk pipeau-drakkar pour beaufs avinés agitant leurs cornes et épées en plastique dans les festivals, on peut dire que le groupe est au moins constant dans la médiocrité.

mardi 26 septembre 2017

[Chronique] Belphegor - Totenritual

Cela fait déjà vingt-cinq ans que Belphegor, enfin, plutôt Helmuth et sa joyeuse bande d'intérimaires, terrorisent les foules avec son Blackened Death outrancier et grand-guignolesque, les autrichiens, cultivant avec succès une imagerie de mauvais goût et un concept blasphématoire grotesque, au point d'être devenu avec les années le truc autrichien le plus cool avec Josef Fritzl et Wolfgang Přiklopil, Belphegor, c'est du Red Bull au foutre de chèvre satanique en latex, du Death de gros bourrin teinté de Black Metal putride avec une production parpaing, et ce n'est surement pas après vingt-cinq ans d'activisme dans le Death/Black que Belphegor va changer quoi que ce soit à la formule, il n'y aura aucune surprise avec Totenritual, qui reprend assez fidèlement les motifs utilisés depuis globalement Blood Magick Necromance en 2011, on sera juste rassuré de voir que Belphegor ne semble pas marquer de signes de ralentissement notables, pour le reste, c'est business as usual.

dimanche 24 septembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 38)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On peut dire que Cannibal Corpse est incapable de sortir un mauvais disque, mouais, d'un autre côté ça fait bien longtemps qu'un album du groupe n'a pas enthousiasmé les foules non plus, bref, c'est par ce clip de gore low cost que les américains vont tranquillement expédier les affaires courantes avec un premier single tiré du prochain album Red Before Black qui devrait sortir en novembre via Metal Blade.

mercredi 20 septembre 2017

[Chronique] Akercocke - Renaissance in Extremis

Je dois bien vous avouer que je n'avais jamais imaginé avoir à chroniquer un jour un nouvel album d'Akercocke, dix ans après leur dernier album et cinq ans après un split jamais officiellement annoncé, le groupe avait disparu dans l'indifférence générale, Jason Mendonça semblant avoir totalement disparu de la circulation, laissant un vide immense que n'a surement pas réussi à combler Voices, sorte de mauvais ersatz créé par d'anciens membres du groupe dont on espère qu'il sera définitivement mis au repos, parce que cela n'a plus aucun sens depuis que le singe est enfin sorti de sa cage, Mendonça s'est enfin décidé à se remettre au boulot, et allons droit au but, Renaissance in Extremis est l'un des plus brillants comeback de ces dernières années, rien que ça, Akercocke n'est pas revenu pour plaisanter, mais ça on en avait l'habitude.

dimanche 17 septembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 37)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

C'est dingue comme le temps passe, ça fait déjà six ans qu'est sorti Lux Mundi, le dernier album en date de Samael, et comme vous allez vous en rendre compte en vous matant ce clip, le retour semble plutôt porteur d'espoir avec un single de facture classique pour qui connait le groupe, mais en même temps diablement efficace, personne ne sera dépaysé par ce Black Supremacy par moment assez bourrin, et l'on pardonnera même un clip complètement nul et sans imagination, sachez que le nouvel album, Hegemony, sortira le 13 octobre chez Napalm.

dimanche 10 septembre 2017

TV Metal (2017 - Semaine 36)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Si j'ai bien tout compris on a désormais deux facettes de l'éternelle Anneke Van Giersbergen, son délire Folk/pop acoustique en solo et des trucs bien plus Metal dans des groupes, ça tombe bien, c'est ce que je préfère chez elle, et voici donc son nouveau groupe Vuur, un projet plutôt surprenant de Metal moderne qui me fait penser que traîner avec Devin Townsend a eu de l'influence sur la dame, bref, on trouve au songwritting des types solides dans le genre, Joost Van Den Broek, Mark Holcomb de Periphery pour la tourche Djent, ou encore Esa Holopainen d'Amorphis, autant que c'est la grosse hype concernant In This Moment We Are Free – Cities, dont la sortie est prévue le 20 octobre prochain chez InsideOut.

jeudi 7 septembre 2017

[Chronique] Arch Enemy - Will to Power

Dix ans, cela fait désormais dix ans que le navire Arch Enemy est inexorablement en perte de vitesse, dix ans déjà depuis la sortie de Rise of the Tyrant, le dernier disque pleinement satisfaisant d'Arch Enemy, et une décennie à voir un Michael Amott perdre en inspiration à chaque album, même le changement de chanteuse, en échangeant la bonne vieille Gossow pour un modèle canadien plus jeune et plus rutilant, n'y aura rien fait, War Eternal était juste un album d'Arch Enemy pas top où le groupe appliquait sa formule en déroulant ses gimmicks habituels, partant de là, il n'y avait pas grand chose à attendre de ce nouveau disque qui arrive avec sa pochette remplie de tous les pires clichés, au moins vous êtes prévenu par le visuel, l'originalité et la prise de risque ne sont pas au menu de cette cuvée 2017, ce qui dévient une sale habitude...

mardi 5 septembre 2017

[Chronique] Pyrrhon - What Passes for Survival

On peut dire que 2017 est pour l'instant une putain de bonne année sur le front des machins tech-bidules abstraits, on citera bien volontiers les derniers travaux de Dodecahedron (et sa variation Ulsect) et d'Artificial Brain, et avec ce nouveau Pyrrhon, on va encore franchir un palier supplémentaire dans la folie et le chaos avec ce qui sera surement l'album le plus hermétique et moins accessible de l'année, parce que ouais, What Passes for Survival n'est pas un disque pour tout le monde, Pyrrhon œuvrant dans un élitisme totale et délivrant une leçon de Metal extrême sans aucune concession.