samedi 19 août 2017

[Découverte] Order ov Riven Cathedrals - The Discontinuity's Interlude

On peut dire que Order ov Riven Cathedrals est le genre de groupe qui aime bien le mystère vu le peu d'informations que l'on trouve sur le projet, on sait juste que c'est un duo italien composé de 12 et de En sabah Nur et que The Discontinuity's Interlude est leur premier album, ou premier EP, j'en sais trop rien puisqu'avec une petite trentaine de minutes au compteur on doit être pile entre les deux, mais à la limite on s'en fout, car tout ce que vous devez savoir, c'est que ça poutre, c'est déjà pas mal non?

lundi 14 août 2017

[Chronique] Byzantine - The Cicada Tree

Dix-sept ans de carrière, 5 albums studio, celui-ci étant le sixième, Byzantine est peut-être le meilleur groupe à être sorti de ce que l'on appelait à l'époque la New Wave of American Heavy Metal, et pourtant, tout le monde s'en bat les couilles de la carrière des américains, on peut avoir un vague statut de groupe culte et galérer comme un rat mort dans l'underground, la faute peut-être à une instabilité chronique du line-up autour de Chris Ojeda, mais plus surement à cause des plages d'inactivité tombant au moment où le groupe aurait dû battre le fer tant qu'il était chaud, Byzantine n'a jamais décollé mais ça ne va pas empêcher le groupe de continuer d'essayer, surtout qu'après une longue période de DIY le groupe a enfin retrouvé un label puisque c'est Metal Blade qui a récupéré le bébé, autant dire Byzantine joue gros avec The Cicada Tree, ça tombe bien, on a affaire au disque le plus abouti du groupe jusqu'à maintenant, ouais, rien que ça.

dimanche 13 août 2017

TV Metal (2017 - Semaine 32)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On attaque cette semaine avec non pas vraiment un vidéo clip mais un visualizer (c'est vous dire la semaine de merde) d'Enslaved afin de vous présenter un très très long premier extrait de son nouvel album, E, oui juste E, qui doit sortir en octobre prochain chez Nuclear Blast, je ne vais pas vous mentir, je ne suis pas allé au bout du clip puisque je me suis endormi avant, donc si vous pensez que j'ai raté un truc intéressant, merci de ne pas me prévenir.

mercredi 9 août 2017

[Chronique] The Soundbyte - Solitary IV

C'est un peu triste que The Third and the Mortal n'existe plus, bon, cela fait déjà plus de dix ans mais le groupe a laissé un vide chez tous les amoureux de Doom aux penchants atmosphériques et avant-gardistes, heureusement que ce bon vieux Trond Engum est encore là avec son projet solo The Soundbyte pour entretenir la flamme car ses anciens collègues n'ont pas été très actifs depuis le split, Solitary IV est donc, comme indiqué subtilement dans le titre du disque même si les précédents ne s'appelaient pas Solitary, le quatrième album du projet, et autant vous prévenir tout de suite, on ne sera pas forcément dans le monde du Metal avec ce disque, enfin, un peu quand même, mais sans y être vraiment...

dimanche 6 août 2017

TV Metal (2017 - Semaine 31)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Je n'avais pas du tout aimé le dernier Paradise Lost, alors deux ans plus tard et alors que se profile un nouveau disque (Medusa le 01/09 via Nuclear Blast), je me méfie un peu, et je dois bien vous avouer que ce premier single me laisse plus que perplexe de par la certaine confusion qui s'en dégage, on a l'impression d'entendre un mash-up entre du vieux Lost Paradise et du Draconian Times sans que cela fonctionne vraiment, perplexe donc, et niveau clip, j'ai pas tout compris, y'a un clodo qui tue un autre clodo pour lui piquer une pile pour faire fonctionner une lampe-torche qu'il donne à un gamin qui vit dans une benne à ordure? mouais.

jeudi 3 août 2017

[Chronique] Wintersun - The Forest Seasons

Arnaque:
(Argot) Escroquerie, tromperie, l’œuvre d'un filou.
(Par extension) Offre commerciale disproportionnée ou inéquitable, à l'avantage majoritaire du vendeur.
Ouais, cette chronique commence foutrement bien, mais le terme résume assez bien la situation, et le pourquoi du comment de l'existence même de ce troisième album de Wintersun, The Forest Seasons n'est pas la suite de Time I, il n'est pas ce fameux disque trop complexe à produire qui révolutionnera l'industrie du disque (sic), non, The Forest Seasons est juste un produit destiné a faire les poches des pigeons fan de Jari Mäenpää, bien sûr que c'est une merde, mais une merde du grand génie visionnaire (sic) Jari Mäenpää, alors que le fan s'estime heureux que le grand Jari choisisse sa bouche pour lui pisser dedans pendant qu'il lui vide son portefeuille.

dimanche 30 juillet 2017

TV Metal (2017 - Semaine 30)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On ne va pas se mentir, je n'ai pas écouté le dernier Municipal Waste, et vu ce single, j'ai l'impression de ne pas avoir raté grand chose puisque ça sonne foutrement trop familier et safe, les gars se répètent et même le clip nous ressort les habituelles conneries alcoolisées, Municipal Waste radote pas mal depuis quelques temps et sortir des albums semble être simplement une excuse pour repartir en tournée, un simple produit à vendre à côté des t-shirts, allez, poubelle...

mardi 25 juillet 2017

[Découverte] Liverum - Discover Your Land

Gojira c'est devenu de la merde, L'enfant Sauvage ça passait encore, limite mais pourquoi pas, et puis il y a eu Magma, ce disque honteux et dégueulasse de Rock/Sludge alternatif qui voyait le groupe vendre son cul au grand capital, pourtant, malgré ce qu'est devenu le groupe, il faut bien avouer que Gojira fut un groupe influent et plutôt important pour le développement de ce que l'on pourrait appeler le Metal moderne depuis une dizaine d'années, on ne compte plus les groupes qui citent volontiers le désormais groupe de Rock alternatif français comme influence majeure, et il fallait bien que ça arrive un jour, on a désormais des groupes qui ne se contentent pas de piquer deux-trois trucs, mais l'intégralité du son Gojira, c'est précisément ce qu'est Liverum avec son premier album, un véritable clone de Gojira période pré-Enfant Sauvage, et c'est un curieux exercice de style qui me laisse plutôt perplexe.

dimanche 23 juillet 2017

TV Metal (2017 - Semaine 29)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Cela faisait quelques temps qu'on avait plus trop de nouvelles de Wolves in the throne Room, il faut dire qu'après la catastrophe Celestite et son Dark ambient tout pourri je n'avais plus trop envie d'entendre parler du groupe, mais voilà, trois ans plus tard revoilà les américains avec un nouveau morceau qui semble largement moins mauvais que l'album précédent, l'album Thrice woven sort le 15 septembre et il faut noter que ce clip présente une version éditée du morceau, le titre est en réalité deux fois plus long et est écoutable sur Bandcamp.

[Chronique] Wode - Servants of the Countercosmos

Il y a des groupes qui n'ont pas de temps à perdre et qui préfère battre le fer tant qu'il est chaud plutôt que de se poser et d'analyser, ou parfois de sur-analyser d'ailleurs, les raisons d'un succès, c'est le cas des anglais de Wode, qui reviennent déjà un an à peine après avoir délivré en guise de premier album une véritable master-class du Black Metal dans tout ce qu'il a de plus féroce et sans concession, un Black à l'ancienne redoutable et finement référencé qui faisait entrer le groupe dans le cercle très fermé des jeunes formations à fort potentiel, c'est surement afin de profiter de cette "hype" qu'est sorti il y a quelques semaines ce second album, qui va s'avérer curieusement bien différent de son prédécesseur, et il est moins bien aussi, pas de beaucoup, mais c'est malheureusement le cas...

lundi 17 juillet 2017

[Chronique] Decapitated - Anticult

Quelle curieuse trajectoire que celle de Decapitated, je ne vais pas trop revenir sur le passé du groupe, que l'on peut résumer à ça: Putain de groupe de Death technique à ses débuts, accident, décès, split, résurrection par le guitariste Vogg, un album qui voyait le groupe devenir un médiocre clone Deatheux de Meshuggah, pour ensuite aboutir avec Blood Mantra à une daube Techno Groove fortement influencé par Soulfly, avec la même qualité que ce dernier, bref, la carrière de Decapitated depuis dix ans et une longue descente aux enfers dans les abîmes de la médiocrité, je ne sais pas ce qu'a fait Vogg dans une vie antérieure, mais putain ça doit être foutrement sale pour que le karma le punisse autant dans cette vie-ci, où alors il souffre encore de sérieuses séquelles cérébrales dues à l'accident qui a coûté la vie à son frangin, putain de camion...

dimanche 16 juillet 2017

TV Metal (2017 - Semaine 28)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

C'est comme ça on ne peut rien y faire, Arch Enemy va sortir un nouvel album, qui s'annonce comme le disque le moins intéressant de l'année, les mecs ne se font vraiment pas chier, tout sonne de manière bien trop prévisible pour être acceptable, entre le clip de hangar avec White-Gluz qui tape ses habituelles poses de Power Rangers et le morceau qui n'est qu'une succession de tous les gimmicks du groupe où t'as le sentiment d'avoir déjà écouté ce morceau des dizaines de fois avec un refrain honteusement banal, il n'y a rien à sauver de ce single chiant à crever qui expédie les affaires courantes sans aucune volonté de servir autre chose que la soupe tiédasse habituelle, si même la présence de Loomis n'est pas capable de tirer le groupe vers le haut, c'est qu'on ne peut plus rien pour eux...

mardi 11 juillet 2017

[Découverte] Winds of Leng - Horrid Dominion

Des nouveaux groupes qui débarquent sur la scène en se réclamant de Grave, Dismember ou Entombed, il y en a eu des tonnes depuis quelques années et le pseudo-revival Death old school qui nous a offert toute une foultitude d'albums aussi quelconques que facilement oubliables, pas forcément mauvais hein, mais quand on passe son temps à pomper ce qui se faisait il y a vingt-cinq ans on ne va jamais très loin et on tourne vite en rond.
Partant de là, le premier effort de Winds of Leng était destiné à être écouté une fois avant de terminer sa course dans l'oubli, sauf que vu que je prends la peine de vous en parler, c'est que les choses ne se sont pas passées comme prévu, ce n'est pas que Horrid Dominion va révolutionner le genre, on en est même très loin, mais le groupe a malgré tout ce petit truc en plus qui sort, un tout petit peu, de l'ordinaire.

dimanche 9 juillet 2017

TV Metal (2017 - Semaines 26-27)

C'est le TV Metal de la reprise après quelques jours de vacances, vous n'étiez pas au courant de mon absence? ça veut dire que vous n'avez pas vu le post sur la page Facebook de ce blog et que vous n'êtes pas abonné à la-dite page, sur ce point-là, je ne peux que saluer votre clairvoyance et votre bon goût, bref, deux semaines de vidéos vous attendent histoire de rattraper le retard, mais ce sera vite torché, dans la mesure où les vidéos intéressantes sont peu nombreuses, d'ailleurs j'imagine que j'en ai raté quelques unes pendant mon absence puisque j'étais occupé à d'autres trucs bien plus passionnants que de surveiller les sorties de clips de forêt ou de hangar de groupes de crapcore pourris, allez, j'vous laisse avec le TV Metal:

En parlant de clip de hangar tout cheap, voici les vénérables teutons d'Accept qui s'y abaissent afin de vous annoncer la sortie prochaine de son nouvel album The rise of Chaos, et ça tombe bien, c'est justement le titre du single, un single qui est à l'image du clip en fait, chiant, peu inspiré, trop classique, du Accept passe-partout qui ne s'emmerde pas, ça promet un disque grandiose au mois d'août...

vendredi 7 juillet 2017

[Découverte] Whoredom Rife - Dommedagskvad

Parfois, le bonheur, c'est tout simple comme une tornade de trémolo glaciale qui te lacère le visage, et avouez que c'est une perspective réjouissante à cette période de l'année où, bien à l'abri du soleil, le blackeux de base se planque dans sa cave en attendant des nuits meilleures.
Bref, nouveau venu sur la scène black et signé chez les toujours excellents gars de Terratur Possessions, le duo norvégien Whordedom Rife débarque avec son premier album un an à peine après la sortie d'un premier EP qui avait fait son petit effet à l'époque chez les quelques personnes qui l'avaient écouté, ces dernières ne seront pas déboussolées par la tournure des événements à l'écoute de Dommedagskvad.

dimanche 25 juin 2017

[Chronique] Foscor - Les irreals visions

Foscor est un groupe catalan (certains rageux diront espagnol) qui à l'origine faisait dans le Black Metal raw et rugueux très influencé par la scène norvégienne, qui ne laissait pas forcément présager de la tournure des événements, car ouais, le Black Metal c'est désormais terminé pour Foscor, et il aura fallu un grosse dizaine d'années et cinq albums pour s'en débarrassé.
Ce changement ne sera pas une surprise pour qui a quelque peu suivi la trajectoire du groupe, déjà il y a trois ans Those Horrors Wither introduisait une dose massive de chant clair dans un Black qui était déjà principalement tourné vers le Post-Black, et Les Irreals Visions ne fait qu'entériner le choix du groupe d'aller ailleurs, du côté de chez Solstafir et de Katatonia, même si prévisible, le changement n'en reste pas moins particulièrement drastique.

TV Metal (2017 - Semaine 25)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On attaque cette semaine avec un nouveau Soulfly, ouais, c'est toujours pénible d'entendre que va sortir un nouveau disque de Soulfy.... oh... Wait... what? pourquoi c'est marqué Decapitated sous la vidéo alors que manifestement c'est un morceau de Soulfly? Ah ouais, donc c'est entériné, Decapitated ne reviendra pas en ailleurs et a décidé de continuer à faire du gros Deathcore Groovy de grosse baltringue de merde pour tenter de gratter du pognon, ils ont quand même bien vendu leurs culs les polonais, commencer par le Br00tal Death pour ensuite sucer la bite de Meshuggah pour se retrouver désormais à faire du Nü Metal à la Cavalera, bravo, c'est une magnifique évolution, d'ailleurs ça me rappelle que j'avais chroniqué l'album précédent, Blood Mantra, qui était déjà une poubelle.

mercredi 21 juin 2017

[Chronique] Kobra and the Lotus - Prevail I

C'est l'histoire d'un groupe de Power mélodique très influencé par le Heavy traditionnel que le label veut à tout prix transformer en un nouvel Amaranthe ou un nouveau Delain, parce qu'il semblerait qu'on ait pas déjà suffisamment de groupes de merde en ce moment.
Ce groupe tiraillé entre velléités métalliques et... la necessité de faire du pognon pour lui et pour label afin que l'affaire soit viable, c'est Kobra and the Lotus, petit groupe canadien sympa de Heavy à l'ancienne qui surfe sur la vague d'un certain revival du Metal traditionnel à chanteuse, parce que ouais, si vous n'avez pas compris, Kobra and the Lotus est un groupe qui vaut pour la personnalité et le charisme de sa chanteuse (notons qu'en languge de chroniqueur, si on vous dit qu'une chanteuse est charismatique, c'est juste une manière polie de dire qu'elle est bonne), ce qui explique surement la volonté du label de markéter le groupe comme une espèce de nouveau Lacuna Coil, quoi, elle est plus assez fraîche pour vous la Scabbia? il vous faut le modèle blond et plus jeune? putain de jeunisme...

dimanche 18 juin 2017

TV Metal (2017 - Semaine 24)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Quand un groupe comme Dying Fetus sort un clip et que tu vois la mention Uncensored qui se balade, il y a de quoi attendre du lourd... et c'est exactement ce qui se passe dans cette vidéo gavée de sang, de bidoche, de sexe, de torture, de meurtre, dont on se demande comment elle peut encore être sur youtube, j'imagine qu'elle se fera dégager un jour et qu'on la retrouvera uploadée sur vimeo, mais en attendant, bon appétit et savourez ce clip qui ravira petits et grands.

jeudi 15 juin 2017

[Chronique] Unleash the Archers - Apex

Fun, sympa, sans réellement de consistance, voilà ce qu'est Unleash the Archers depuis dix ans, un groupe de Power sympa qui a déjà sorti trois albums tous facilement oubliable malgré une certaine qualité et un bon petit potentiel sympathie, il faut dire aussi que la bande à Brittney Slayes (ouais c'est du Power et y'a donc du nom de scène bien kitsch) ne se prend pas du tout au sérieux et a toujours pratiqué une certaine forme d'auto-dérision plutôt rafraîchissante dans le genre, le fait de naviguer dans certains délires nerdy lui a permis de ce créer sa petite niche confortable dans le Power Metal épique kitsch à mort et over-the-top, trop confortable peut-être, car pour fêter ses dix ans de carrière, Unleash the Archers a décidé de sortir un album sérieux, plutôt une bonne idée dans la mesure où Apex est clairement le meilleur disque du groupe à ce jour, et oserai-je dire, le premier qui puisse vraiment être qualifier de très bon.

mardi 13 juin 2017

[Chronique] Suffocation - …of the Dark Light

Je dois bien vous avouer que je n'étais pas trop chaud à l'idée d'écouter ce nouveau Suffocation, c'est pourtant un groupe que j'adore, notamment parce que je considère encore aujourd'hui Pierced From Within comme étant l'un des plus importants chefs-d'oeuvre de toute l'histoire du Death Metal, mais je ne sais pas trop, ça ne me disait rien, il faut dire aussi que même si Pinnacle of Bedlam en 2014 était loin d'être mauvais, ce n'était pas non plus le disque du siècle.
Bref, Suffocation était presque devenu dans mon inconscient ce groupe légendaire qui sort toujours le même disque tous les trois-quatre ans en capitalisant sur son statut, du genre efficace mais facilement oubliable, sauf qu'on parle de Suffocation là, et pas de ce qu'est devenu Incantation, on est au niveau au-dessus, et ...of the Dark Light, bien que diablement conforme à ce que l'on attendait d'un album de Suffocation, va s'avérer étrangement bon, et ne tournons pas autour du pot, le meilleur disque de l'époque moderne post-reformation du groupe.

dimanche 11 juin 2017

TV Metal (2017 - Semaine 23)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Doom/Death et clip bien glauque en noir et blanc, ouais, on est bien dans un clip de Vallenfyre, le petit projet avec lequel Greg Mackintosh occupe son temps libre hors Paradise Lost, il n'y a pas beaucoup de surprise à attendre de ce genre de trucs mais le groupe gère bien son affaire avec un morceau à la fois efficace et misérable, extrait de l'album Fear Those Who Fear Him, sorti la semaine dernière chez Century Media.

dimanche 4 juin 2017

TV Metal (2017 - Semaine 22)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On attaque avec le Power Prog néo-classique d'Adagio, dont on avait plus trop de nouvelles depuis Archangels in Black en 2009, ça date un peu, il était temps pour les fans que le groupe se bouge le cul, ce qui est fait avec un nouvel album, Life, qui sort vers le mois de juillet, avec un nouveau chanteur, puisque c'est désormais le toujours impeccable Kelly Sundown Carpenter qui se retrouve sur le siège éjectable au poste de vocaliste d'Adagio, position très précaire s'il en est, bref, vous pouvez écouter ce single avec son clip petit budget qui fait le boulot.

mercredi 31 mai 2017

[Chronique] The Night Flight Orchestra - Amber Galactic

La carrière de Bjorn Strid en est à un point où plus personne n'en a rien à branler des albums de Soilwork et où les gens de bon goût attendent désormais davantage des sorties de The Night Flight Orchestra, on en est là aujourd'hui, surtout qu'avec désormais trois albums au compteur, le projet a dépassé le cadre de one-shot et s'est débarrassé de son étiquette "groupe de Rock fun avec des gars connus venant du Death mélodique dedans", ouais, on ne va pas franchement parler de Metal aujourd'hui, voir même pas du tout, c'est d'ailleurs la chronique la moins Metal que vous lirez ici cette année, ce qui n'empêche pas que ça va être bien, car ce n'est pas encore aujourd'hui que NFO va faillir.

mardi 30 mai 2017

[Chronique] Ulsect - Ulsect

Formé autour d'un ancien bassiste de Textures et surtout de deux membres actuels des excellents Dodecahedron, le projet Ulsect a de quoi intriguer et créer de la hype avec son line-up et une signature chez Season of Mist pour directement un premier album sans passer par la case EP, il faut dire aussi que c'est presque vendu comme un super-groupe vu comment le label insiste sur le fait que les gars d'Ulsect sont chez d'autres groupes, ce qui va être important pour d'autres raisons que les triviales questions promotionnelles, il y aura beaucoup de Dodecahedron et de Textures chez Ulsect, quelle putain de surprise...

dimanche 28 mai 2017

TV Metal (2017 - Semaine 21)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On attaque cette semaine avec du Death de gros tâcheron, ouais, je ne vois pas comment qualifier autrement de Death de Broken Hope, vu qu'on parle d'un groupe vraiment pas génial qui fait du Death de fonctionnaire, autrement dit, du Death facile et vite torché qui ne risque pas de provoquer l'hystérie, ce single tiré du nouvel album sera donc conforme à ce que l'on peut attendre de ce genre de groupe, efficace, solide, sans imagination, oublié aussitôt terminé, heureusement, il y a un clip cool, tout du moins à l'échelle du Death, à savoir une partie hangar et une partie viande sanguinolente, là aussi, pas de surprise, bref, Mutilated and Assimilated sort le 23 juin chez Century Media et je m'en bats les couilles.

dimanche 21 mai 2017

TV Metal (2017 - Semaine 20)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On attaque avec un voyage au cœur des années 80 avec ce nouveau clip de The Night Flight Orchestra et son ambiance vintage à mort pour un morceau qui groove comme c'est pas permis, s'avérant d'une rare efficacité, le nouvel album Amber Galactic vient juste de sortir et il n'est pas impossible que je vous le chronique.

vendredi 19 mai 2017

[Découverte] White Ward - Futility Report

Faible que je suis, comment pouvais-je résister à écouter un disque où l'on peut lire dans la description sur Bandcamp que ce Futility Report est the metallic version of ULVER’s legendary "Perdition City", ouais, rien que ça, en toute décontraction et en toute humilité, Debemur Morti ne fait pas les choses à moitié quand il s'agit de promouvoir son nouveau poulain ukrainien qui sort ici son premier effort longue durée après une traditionnelle longue série de Split/EP/Demo depuis 2012, vue la hype autour du groupe en ce moment, la stratégie marketing semble payante, et on ne va pas se mentir, c'est bien évidemment largement surcôté.

mardi 16 mai 2017

[Découverte] John Frum - A Stirring in the Noos

Pour ceux que ça intéresse, John Frum est le prophète d'un culte du cargo au Vanuatu, et si vous voulez en savoir plus, me cassez pas les couilles et allez sur Wikipedia, me connaissances en conneries polynésiennes s'arrête à Moana, donc on va plutôt se concentrer sur le groupe John Frum qui est américain, et qui sort ici son premier album, le projet est d'ailleurs un énième groupe du multi-instrumentaliste Eli Litwin, chantre du bidulecore free jazz improvisé avec notamment Intensus ou son pendant Blackisé Eskia, qui se lance ici avec ce qui semble être un vrai groupe avec un line-up à tomber à la renverse.

dimanche 14 mai 2017

TV Metal (2017 - Semaine 19)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Je vous prépare une chronique de ce premier album de John Frum qui vient juste de sortir donc je ne vous en parlerai pas trop aujourd'hui, il faudra repasser dans quelques jours, en attendant, vous pouvez regarder ce clip tout bizarre et incompréhensible où un type chelou fait des trucs étranges pour surement plein de raison, bref, A Stirring in the Noos vient de sortir et la chronique est en route.

[Chronique] Life of Agony - A Place Where There’s No More Pain

On pourra toujours dire que Life of Agnony a sorti deux très bons disques il y a plus de vingt ans avant que sa carrière ne parte complètement en couilles, deux bons disques ouais, pas des disques géniaux hein, juste deux albums d'alternatif collant parfaitement à leur époque, River Runs Red en 93 et Ugly en 95, une époque où justement la scène de New York était en ébullition et fournissait tout un tas de combos dérivés du Hardcore qui fusionnait avec tout ce qui passait dans le coin, du gothique, du hip-hop, de l'électronique, ou dans le cas de Life of Agony, du Grunge, et on a bien cru que la carrière du groupe allait à tout jamais se résumer à ces deux premiers albums, car à partir d'un Soul Searching Sun en 1997 plutôt mauvais qui avait pris les fans au dépourvu, tout est parti en vrille avec les multiples allées et venues de Keith Caputo et de ses problèmes personnels, un split suivi d'une reformation et la sortie de Broken Valley en 2005 suivi d'un nouveau split et d'une nouvelle reformation il y a trois ans, bref, un beau bordel qui fait qu'on espérait pas grand chose d'un nouveau disque de Life of Agony.

mercredi 10 mai 2017

[Chronique] Artificial Brain - Infrared Horizon

Au même titre qu'il existe une scène Avant-Garde Black Metal, bien que personne n'arrive véritablement à la définir vu qu'on classe dans la catégorie tous les trucs bizarres qui n'entrent dans aucune autre case, s'est développée depuis quelques années une espèce de scène Death avant-gardiste qui rassemble tous les combos touchant au Tech Death abstrait ou au post-Death dissonant tous très très fortement influencés par Gorguts et Demilich.
Sorti de nulle part il y a quelques années, Artificial Brain avait très sérieusement botté des culs en 2014 avec son premier album Labyrinth Constellation en ajoutant à la tambouille Tech-Death bizarre pas mal de références SF à la Nocturnus, et après un tel disque, il allait sans dire que le suivant était particulièrement attendu par les fans du genre, au point de faire de ce second album d'Artificial Brain l'un des albums les plus attendus de l'année, et autant le dire tout de suite, si vous avez aimé Labyrinth Constellation, il va être bien difficile de faire la fine bouche devant Infrared Horizon.