vendredi 27 mai 2016

[Chronique] In Mourning - Afterglow

In Mourning a surement sorti les meilleurs albums de Death mélodique suédois depuis une dizaine d'années... dans une indifférence quasi-générale, cela fait parti de ces choses incompréhensibles dans la vie, In Mourning, comme d'une certaine manière les australiens de Be'Lakor, semble être bloqué ad vitam aeternam dans cette catégorie des groupes géniaux dont le grand public se fout totalement, surtout que dans le cas d'In Mourning, le combo de Falun doit vivre dans l'ombre de tout ce qu'à pu faire Opeth dans sa carrière, car même s'il s'agit de Death mélodique, c'est également de progressif dont il est question ici, un progressif prenant d'ailleurs de plus en plus de place dans la musique d'In Mourning, de plus en plus raffinée, et Afterglow ne va faire que confirmer cette tendance, sauf que contrairement à ce qu'est devenu Opeth, on a affaire à un très bon disque, un de plus finalement, même si l'on émettra quelques réserves...

mercredi 25 mai 2016

[Chronique] Withered - Grief Relic

Il y a quelques jours je vous parlais de Blackened Death fort peu conventionnel, aujourd'hui, nous allons encore parler de Death/Black, mais dans une optique un poil plus traditionnelle que la vision d'Howls of Ebb du genre, plus respectueuse des normes, certes, mais ce n'est pas pour autant que c'est moins bien, surtout qu'on en parle d'un bestiau comme Withered.
Formé en 2003 par Mike Thompson, Withered a connu une évolution au gré des albums qui l'a amené en 2010 à son chef-d'oeuvre Dualitas, le genre d'album qui aurait dû permettre au combo d'Atlanta de passer un niveau supplémentaire en terme de notoriété, sauf que... non, le line-up du groupe s'est désagrégé peu de temps après et ce sont six années de silence qui ont suivi Dualitas avant le retour du géant américain, que l'on retrouve ici avec un line-up plutôt excitant, puisqu'en dehors de Thompson et du fidèle batteur Beau Brandon, complètent le line-up le Primitive Man Ethan McCarthy et l'homme le plus occupé du monde Colin Marston, qui en plus de jouer dans une bonne dizaine de groupes (Gorguts, Krallice, Dysrhythmia, Encenathrakh, Behold the Arctopus...) est également occupé à produire un peu tous les groupes de Metal extrême abstrait d’Amérique du nord, partant de là, et après donc un Dualitas qui avait botté le cul d'à peu près tout le monde, on attendait beaucoup de Grief Relic, bonne nouvelle, personne ne sera déçu.

dimanche 22 mai 2016

TV Metal (2016 - Semaine 20)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

On avait eu un avant-goût du nouvel album du groupe de Rock alternatif français Gojira le mois dernier avec Stranded, et c'était de la merde, voici donc le second extrait de Magma (sortie prévue le 17 juin chez une grosse compagnie capitaliste), intitulé Silvera, qui nous rassure sur la capacité de Gojira à produire des morceaux de merde destinés à continuer sa conquête du marché américain, vous aimiez Gojira avant? lol, prends donc ta dose de Gojimastodon dans ta face mon con, avec ce morceau foutraque qui mélange clichés Gojiriens et du mauvais Mastodon en petite forme, le tout servi avec un clip bien arty contenant de jolies images, j'ai super hâte d'écouter cet album...

samedi 21 mai 2016

[Chronique] Howls of Ebb - Cursus Impasse: The Pendlomic Vows

Ce second album des américains de Howls of Ebb fait partie des albums que j'attendais avec impatience cette année, par forcément car j'espérais une suite logique à leur premier album Vigils of the 3rd Eye, mais plutôt parce que leur EP The Marrow Veil paru l'année dernière laissait apparaître une orientation tout ce qu'il y avait de plus intrigante, il n'en reste pas moins que le premier album est encore aujourd'hui un putain de bon disque de Death/Black flirtant avec une certaine forme d'Avant-garde bizarre, mais à partir de l'EP, il y avait de quoi s'attendre à quelque chose d'un peu plus étrange encore, et... c'est le cas, ouais, le trio devenu depuis peu duo est encore allé plus loin.