mardi 30 septembre 2014

[Chroniques en Rafale] Septembre 2014

Comme il m'est impossible de tout chroniquer, par manque de temps, de motivation, ou tout simplement car je n'ai pas grand chose d'intéressant à dire, j'ai choisi de vous proposer tous les mois ces Chroniques en rafale, où je vous donnerai mon avis sur les albums que je n'ai justement pas eu le temps de chroniquer, bien sûr, je n'irai pas en profondeur comme je peux le faire lors des chroniques classiques, et je me contenterai d'un survol général, en tâchant d'être à la fois concis et précis, un paquet de mini-chroniques si vous voulez.
Exceptionnellement ce mois-ci, vous ne trouverez pas de Grindcorner à la fin de ce post, en effet, Septembre fut un déluge de sorties en tout genre, et je dois vous parler d'un très grand nombre d'albums, mettre un Grindcorner à la fin de ce merdier serait assez indigeste, pas de porno grind aux pochettes dégueulasses cette fois-ci, on fait dans le sérieux et dans le concis, j'ai dix-sept (Putain!) albums dont je dois vous parler, alors on ne perd pas de temps, voici les chroniques en rafale du mois de septembre, enjoy... ou pas!

[Chronique] Myrkur - Myrkur [EP]

Vous avez forcément entendu parler de Myrkur ces dernières semaine, un one-woman band qui fait le buzz dans toute la presse Metal sous prétexte que c'est une jeune et fragile jeune femme qui se lance dans un milieu d'homme, incroyable n'est-ce pas? en plus, pour plus d'authenticité et pour la caution Trve, elle vient de Scandinavie, juste ce qu'il faut pour que la presse s'emballe et s'incline devant son génie, tout en signant au passage chez Relapse.
Sauf que... non en fait, cette vision romantique de la jeune femme qui réalise son premier EP en solitaire dans les bois au Danemark et qui sort de l'ombre toute seule comme une grande, est fausse, bah ouais, Myrkur, c'est en fait Amalie Brunn, qui est certes danoise, mais qui vit à Brooklyn, partageant son temps entre son duo Indie-Pop Ex Cops et des activités dans le mannequinat, comme par exemple une petite apparition dans une publicité Chanel avec Gaspard Ulliel, en gros, plutôt le genre de gonzesse dont on parlerait volontiers chez Pitchfork, Vogue ou encore les Inrock, et pas forcément dans un magazine Metal, avouez que le romantisme du projet et l'authenticité chère au public Black Metal en prend un petit coup dans l'aile, et on imagine volontiers que cet EP qui se veut Trve et authentique avec un son old school qui croustille fut enregistré dans un studio branchouille de New York.
Bon, ça c'était pour la partie Mythbuster de la chronique, histoire de pisser sur le buzz, une partie que nous allons oublier pour nous consacrer à la musique de la demoiselle (ou de son producteur hispster à moustache), car authentique ou pas, Myrkur à presque tout bon avec son premier EP éponyme...

dimanche 28 septembre 2014

TV Metal (2014 - Semaine 39)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...
Bref, toutes les vidéos Metal de la semaine, le meilleur et surtout le pire, c'est maintenant!

Des zombies massacrés à la tronçonneuse dans une forêt, yep, Cannibal Corpse était vachement inspiré lors de la création de ce nouveau clip, c'est juste un poil mieux filmé que les groupes de Death random qui partent dans le clip à base de zombies, pas grand chose à signaler, c'est la routine pour le groupe, et en parlant de routine, j'ai écrit deux-trois trucs sur le dernier album, A Skeletal Domain...

vendredi 26 septembre 2014

[Chronique] Decapitated - Blood Mantra

Putain de Camion.
On ne va pas revenir sur l'accident dramatique ayant causé la mort de Vitek et transformé Covan en légume, le fait est qu'il y a un avant et un après 2007 pour les polonais de Decapitated.
Avant, Decapitated était un putain de groupe de Death Metal technique, l'un des plus prometteurs de sa génération, et puis il y a eu le camion, le drame, le split pendant deux ans, la résurrection du groupe par le guitariste Vogg en 2009, et la sortie en 2011 d'un Carnival is Forever qui aura permis de se rendre compte que ce Decapitated 2.0 n'a plus rien à voir avec le Decapitated pré-2007.
Je n'avais pas aimé Carnival is Forever, c'est un fait, je n'avais pas trop compris le délire de passer du statut d'excellent groupe de Tech-Death à celui de... médiocre clone Deatheux de Meshuggah, proposant une soupe tiédasse Techno-Groove qui tournait en rond du début à la fin, du Meshuggah pour les nuls en mode feignasse avec des morceaux plats et chiants, ouais, c'était ça Carnival is Forever, et après avoir écouté ce nouveau méfait Blood Mantra, je commence véritablement à me demander si Vogg ne souffrirait pas également de séquelles cérébrales suite à l'accident, je ne vois pas vraiment d'autres explications à ce naufrage...