dimanche 7 février 2016

TV Metal (2016 - Semaine 5)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

ça doit bien faire deux semaines que j'essaie d'écouter dans son intégralité le nouveau double-album de Dream Theater, sans succès, je m'endors systématiquement en cours de route, c'est dire si le disque m'emmerde complètement, de ce fait, n'attendez pas une chronique du bouzin, bref, voilà un clip, super simpliste, d'un titre super prévisible que le groupe a déjà fait un bon millier de fois...

vendredi 5 février 2016

[Chronique] Chthe’ilist - Le Dernier Crépuscule

Il y a des groupes comme ça, tu sais que la chronique va être pénible à écrire, pour la simple et bonne raison que tu vas devoir utiliser à fond la copier-coller à chaque fois que tu veux écrire leur nom, Chtell'ist Cthel'list Chte'lliiste, ah putain, ouais, voilà, Chthe'ilist, c'est compliqué, et je n'ai aucune putain d'idée de ce que ça signifie, et heureusement qu'ils se sont calmés sur les titres de morceaux à rallonge car leur première démo sortie en 2012 (d'ailleurs téléchargeable gratuitement) s'appelait Amechth'ntaas'm'rriachth, ouais, comme ça, on dirait qu'un des mecs du groupe s'est endormi sur le clavier en cherchant un titre cool et qu'à son réveil il y avait ce truc écrit, le trouvant suffisamment mystérieux pour en faire le titre définitif.
Bref, Chthe’ilist, ça renvoie directement à Lovecraft, et donc à un autre truc chiant à écrire, Chtulu Cthuhlu Ctuluh, merde, le gros poulpe à la con là, vous voyez? Tout ça pour dire qu'en fin de compte, on va pouvoir classer sans problème Le Dernier Crépuscule (le français c'est classe aussi et plus simple pour moi) dans la case Lovecraftian Death Metal, si vous aimez votre Death intriqué, chaotique, légèrement doomeux, à la fois violent, technique et atmosphérique, vous risquez d'aimer le premier album des québécois.

lundi 1 février 2016

[Chroniques en Rafale] Janvier 2016

Comme il m'est impossible de tout chroniquer, par manque de temps, de motivation, ou tout simplement car je n'ai pas grand chose d'intéressant à dire, j'ai choisi de vous proposer tous les mois ces Chroniques en rafale, où je vous donnerai mon avis sur les albums que je n'ai justement pas eu le temps de chroniquer, bien sûr, je n'irai pas en profondeur comme je peux le faire lors des chroniques classiques, et je me contenterai d'un survol général, en tâchant d'être à la fois concis et précis, un paquet de mini-chroniques si vous voulez.
L'air de rien, on a bien démarré l'année avec des grosses sorties qui ont occupé le terrain, on a eu Megadeth qui a fait ce qu'il a pu, une grosse merde d'Anthrax, un Rhapsody of Fire plutôt bon, et même si Borknagar a un peu déçu, Winter Thrice reste un excellent disque, par ailleurs, si le Death c'est votre truc, vous pouvez tenter d'aller jeter un œil du côté de chez Construct of Lethe.
Bref, afin de conclure ce mois de janvier, voilà les chroniques à l'arrache, je voulais vous chroniquer plus en profondeur le disque d'Abbath, mais j'avais trop la flemme, je pense qu'éventuellement j'y reviendrais quand Immortal sortira son nouveau disque, allez, je vous laisse avec ça, et le traditionnel Grindcorner, ce mois-ci particulièrement succulent...

dimanche 31 janvier 2016

TV Metal (2016 - Semaine 4)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Bon, Amon Amarth est de retour, on y peut rien, c'est comme ça environ tous les trois ans, et si l'on en croit ce premier single, le nouvel album ne servira à rien à part servir d'excuse à une nouvelle longue tournée et à renouveler le stock de t-shirts, ouais, c'est bandant à ce point-là ce First Kill, servi avec une vidéo plutôt moche contenant des effets bien kitsch, mais bon, comme on a tous les clichés habituels avec des vikings, le fan sera surement satisfait, bref, Jomsviking, l'album, sortira fin mars, et ne comptez pas trop sur moi pour vous le chroniquer, je m'étais déjà farci Deceiver of the Gods, je pense que je passerai mon tour cette fois-ci...