dimanche 1 mai 2016

TV Metal (2016 - Semaine 17)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

C'est donc ça un une "Official music video" pour Nuclear Blast en 2016? un pauvre clip de studio? putain, ça doit vraiment être la dèche, quoi qu'il en soit, c'est l'occasion d'écouter un nouveau morceau de Death Angel, correct sans être particulièrement brillant, tiré du nouvel album The Devil Divide dont la sortie est prévue le 27 mai.

vendredi 29 avril 2016

[Chronique] Hyperion - Seraphical Euphony

Il fut un temps où le Black Metal suédois, c'était bien, il faut remonter à plus de vingt ans en plein dans les années 90 pour cela, avec le gigantesque Dissection, ce dernier ayant enfanté involontairement des tonnes et des tonnes de clones plus ou moins réussis, et souvent produits par ce vieux renard de Dan Swanö d'ailleurs, dans un genre assez différent de leurs collègues norvégiens, puisque c'est d'avantage vers le Death mélodique que c'est orientée la production locale afin de donner naissance au Black/Death mélodique.
Bref, plus de vingt ans plus tard, on trouve encore des gaillards bien décidés à défourailler comme en 1995 et à ne pas laisser Thulcandra comme la meilleure contrefaçon non-officielle de Dissection, bref, voici Hyperion, qui a au moins le bon goût d'être suédois (et d'avoir évité le coup de la pochette réalisée par Necrolord...), qui nous propose son premier album sorti il y a deux mois déjà mais que je m'étais mis de côté en cas d'éventuelle période de vache maigre...

lundi 25 avril 2016

[Chronique] Ihsahn - Arktis.

Après avoir passé un peu de temps à cachetonner avec Emperor en live, les poches bien remplies, ce bon vieux Ihsahn peut enfin revenir à sa carrière solo, une carrière plutôt difficile à suivre par moment tant le gaillard passe son temps à brouiller les pistes, étant souvent là où on ne l'attend pas forcément.
Globalement, le pic de la carrière solo d'Ihsahn se situe à son troisième album, After, l'aboutissement du développement entrepris lors de ses deux premières tentatives, la suite fut un peu plus bizarre, avec un gros coup de moins bien lors d'un Eremita tout ce qu'il y avait de plus confus, et puis il y a eu Das Seelenbrechen, un disque vraiment à part puisque constituant en quelque sorte une pause expérimentale pour le norvégien, qui avait décidé de sortir de sa zone de confort pour s'essayer à plein de nouvelles choses, pour ce qui était presque son album le plus intéressant, fait d'improvisations et d'expérimentations en tout genre, cette parenthèse terminée, voici Arktis, déjà le sixième solo d'Ihsahn, qui sera bien plus convenu dans son approche, non dénué de surprises, évidemment, car après tout, le norvégien expérimente toujours plus ou moins, mais l'ensemble va s'avérer une nouvelle fois plutôt confus et hétéroclite...

dimanche 24 avril 2016

TV Metal (2016 - Semaine 16)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...

Gojira a enfin dévoilé un premier extrait de son prochain album Magma à paraître au mois de juin, et je vais vous dire ça en termes simples, c'est de la merde, clairement, simplement, de la merde, je dois bien vous avouer que je n'attendais pas grand chose après déjà un Enfant Sauvage pas terrible, mais de là à entendre une purge pareille, il y avait quand même une marge, bref, Gojira a ajouté un nouveau gimmick à son tas de gimmicks sonores et va l'utiliser tout le temps, c'est chiant, répétitif, et il y a même du chant clair à la fin histoire d'entériner le fait que ce nouvel album sera une étape supplémentaire dans l'opération de conquête d'un public mainstream...