samedi 30 août 2014

[Non-Chronique] Opeth - Pale Communion

Aujourd'hui je vais vous parler un peu du dernier album d'Opeth, je n'avais pas du tout envie de vous faire une chronique complète du truc, je pensais plutôt vous en parler dans les chroniques en rafale de ce mois-ci, mais je me suis aperçu que j'avais quand même deux-trois trucs à dire, donc je vous propose ce qui n'est pas une chronique mais qui y ressemble un peu malgré tout, un truc un peu bâtard plus proche de l'éditorial qu'autre chose.
Bien évidement, vu que je prends le temps de vous parler de ce disque, vous devez bien vous douter que je vais un peu lui chier dessus, mais pas pour la raison que vous croyez, je vous vois venir, vous devez penser, comme c'est pas du Metal, il va nous dire que c'est de la merde, ce qui est faux, le fait qu'un groupe ne fasse plus de Metal n'a rien a voir avec ce que je pense d'un album, Morbus Chron ne fait plus trop de Metal, cela ne m'a pas empêcher de dire du bien de Sweven, et je compte bien vous chroniquer très prochainement le nouveau Solstafir, bref, Metal ou pas, si un disque est bon, il est bon, peu importe le genre, le cas Opeth est différent, car ici, contrairement à pas mal de groupe qui ont abandonné le Metal, la nouvelle version du groupe propose une musique largement moins bonne que par le passé, je n'ai rien contre l'évolution, mais chez Opeth, cette évolution est finalement peu pertinente, car le groupe suédois ne transcende rien du tout et ne fait qu'appliquer une formule toute faite en abandonnant purement et simplement sa personnalité et tout ce qui faisait sa force...

mardi 26 août 2014

[Chronique] The Haunted - Exit Wounds

Voici le Sticker que vous auriez pu trouver fièrement apposé sur la pochette du nouvel album de The Haunted, enfin, pour ceux qui en ont encore quelque chose à foutre de ce groupe et qui vont l'acheter plutôt que de le télécharger illégalement:
"Chers fans,
On a merdé la dernière fois, désolé pour ça, on a fait le con avec Unseen, veuillez accepter ce nouvel album en guise d'excuse.
Plus ou moins sincèrement, 
The Haunted."
Bref, Unseen, c'était de la merde, et la quintessence de l'influence Metalcore/Neo/Alternative/Emo néfaste qu'avait Peter Dolving sur le groupe, et pour un groupe, composé d'anciens At The Gates quand même, qui avait basé sa carrière sur un mélange de Thrash et de Death mélodique, écouter un album qui sonne comme une bouse quelconque de Chevelle avec des relents de mauvais Tool et de Foo Fighter, ça le faisait plutôt moyen m'voyez.
The Haunted aurait dû splitter, et c'est presque ce qu'il s'est passé en 2013, dommage, ils sont encore là, avec un Exit Wounds qui va vainement tenter de rallumer une flamme éteinte depuis bien longtemps, et c'est compliqué de rallumer un feu quand Dolving a pissé dans la cheminée...

dimanche 24 août 2014

TV Metal (2014 - Semaine 34)

Ce n'est pas une défaillance de votre moniteur, n'essayez donc pas de régler l'image, nous maîtrisons à présent toute retransmission, nous contrôlons les horizontales et les verticales, nous pouvons vous noyer sous un millier de vidéos, ou dilater une simple image jusqu'à lui donner la clarté du cristal, et même au-delà, nous pouvons modeler votre vision, et lui fournir tout ce que votre imagination peut concevoir, pendant les minutes qui viennent, nous contrôlons tout ce que vous allez voir et entendre, nous partagerons les angoisses, et les mystères qui gisent dans les plus profonds abysses, au-delà du Metal...
Bref, toutes les vidéos Metal de la semaine, le meilleur et surtout le pire, c'est maintenant!

Cela faisait quelques temps que l'on avait plus trop de nouvelles d'Hammerfall, et on ne va pas se mentir, vue la piètre qualité des derniers albums, les suédois ne m'avaient pas manqué, le curieusement nommé (r)Evolution parviendra-t-il à remonter le niveau et sortir le groupe de l'ornière? difficile à dire à l'écoute de ce single, œuvrant dans un Power classique et atrocement prévisible, qui m'en touche une sans faire bouger l'autre, avec en plus un clip sur fond vert avec des tonnes de CGI, mouais, c'est vaguement plaisant mais pas franchement intéressant...

vendredi 22 août 2014

[Chronique] Khthoniik Cerviiks - Heptaedrone (Démo)

L'été c'est de la merde, en particulier ce mois d'août où les sorties intéressantes se font rares, je vous laisse imaginer mon désarroi quand j'ai réalisé il y a peu que mes seules options de chroniques étaient Dragonforce et Opeth, monde de merde...
Heureusement, en période de vaches maigres, on peut toujours se tourner vers l'underground, car entre des centaines de daubes quelconques, il y a toujours l'espoir de tomber sur une perle, c'est rare, mais ça arrive, parfois, et le petit label allemand Iron Bonehead s'est fait une spécialité de dégoter tout un tas de groupes pas dégueulasses tout du tout, à condition d'être versé dans le Thrash cradingue, le Black et le Death, et ça tombe bien, puisque le groupe qui nous intéresse aujourd'hui est pile poil à la croisée de ces trois genres.
Bref, Khthoniik Cerviiks est allemand est nous propose avec Heptaedrone sa Démo qui rassemble quatre titres déjà parus sur des démos précédentes plus deux inédits et demi (y'a une intro), enfin bon, on peu presque parler de premier album puisque le bouzin dure quand même 43 minutes et que j'ai du mal à imaginer que le groupe ait envie d'avoir une qualité sonore supérieure, car ouais, amis Trve du Kvlt, c'est crade, dégueulasse, poisseux, sauvage, et ô joie, ça sort exclusivement en cassette audio, et c'est toujours une bonne idée de sortir une musique apocalyptique et nihiliste sur un format qui est susceptible de s'autodétruire à tout moment lors de l'écoute...
(Bon, quand même, pour les moins trve, c'est en digital sur bandcamp...)